1er mai

Fête du travail

JPEG -

1er mai

Les origines de cette fête populaire

Célébrée en Europe depuis la fin du XIXe siècle en hommage aux luttes menées par le mouvement ouvrier américain, la « journée internationale des travailleurs » est instaurée en France en 1889, et devient fériée en 1919. Dans les années qui suivent et dans de nombreux pays, le 1er mai s’impose peu à peu comme un rendez-vous populaire et un jour de cortège très suivi. En France, une vieille coutume médiévale veut qu’on offre à cette date un brin de Muguet en guise de porte bonheur, une fleur qui symbolise aussi le passage de l’hiver au printemps. Cette tradition florale n’a pas atteint le Portugal, qui accorde en revanche beaucoup d’importance aux défilés nationaux des travailleurs et des syndicats (CGTP-in et UGT entre autres). Privé du droit de manifester depuis le début des années 1930 et l’ascension de Salazar au pouvoir, les Portugais se font, depuis la fin de la dictature, un devoir de descendre dans les rues pour défendre les droits des travailleurs. Le 1er mai 1974, les Portugais, tout juste libérés du régime fasciste, célébraient la Fête du travail pour la première fois depuis plusieurs décennies. Quarante-six ans plus tard, ce n’est pas un leader autoritaire mais un maudit virus qui compromet les festivités de la Journée internationale des travailleurs, confinement oblige.