La journée de la Bacalhau Retour en images

Jeudi 22 novembre 2018 15:26

Ce jeudi 15 novembre 2018 était dédié à la "Bacalhau". Nous avons d’abord visité le Museu Maritimo d’Ílhavo où nous avons découvert les techniques de pêche, des jolies collections liées à l’histoire de la pêche au Portugal, une magnifique collection de coquillages et... les morues. Ce musée est gratuit le 2ème dimanche de chaque mois, n’hésitez pas à en profiter !

Nous avons ensuite expérimenté un déjeuner autour de la Bacalhau au restaurant Maradentro pour nous diriger ensuite vers le musée navire Santo André. C’était assez impressionnant de visiter ce bateau et d’imaginer la vie des pêcheurs qui restaient de longs mois sur ce navire...

Mais, au fait, savez-vous pourquoi on utilise le mot "morue" comme insulte pour qualifier certaines femmes ?

« Oui, oui, je vais te dessaler, grande morue ! », crie Gervaise à Virginie dans « l’Assommoir » d’Emile Zola. L’insulte apparaît en 1849 et désigne alors une prostituée. Peu à peu le sens s’élargit et qualifie une femme sale ou laide.

Mais comment passe-t-on de ce poisson à une dame méprisable ?
Plusieurs hypothèses sont possibles. Il s’agit d’un poisson très peu cher (à l’époque). La morue est donc celle qui vend ses faveurs pour trois fois rien. Par ailleurs, au XIX e siècle, les marchandes des Halles ont l’habitude de traiter de « morue » les clientes qui offrent des prix dérisoires. Et l’expression « baptisé d’eau de morue » qualifie une personne à qui rien ne peut réussir. Enfin, si le maquereau désigne un souteneur, il n’est pas surprenant que la morue soit une fille de joie, le thon un laideron et la baleine une empâtée.
(Source "Le parisien")

Merci à Valérie de nous avoir proposé cette belle journée !